Sri Lanka

Que mange-t-on au Sri Lanka ?

En tant que bon Français, vous vous posez évidemment la question : mais que mange-t-on au Sri Lanka ?! Et vous avez raison, découvrir un pays c’est découvrir de nouveaux paysages, de nouveaux visages, une nouvelle culture et de nouvelles saveurs… parfois piquantes !

Voici un petit aperçu de ce que vous allez sans doute goûter lors d’un voyage au Sri Lanka :

Rice & Curry

On commence par le « rice and curry » car c’est le plat incontournable du pays. On pourrait même dire le plat national.  Les Sri Lankais mangent du « rice and curry » à presque tous les repas. Mais attention, le « curry » n’a rien à voir avec la poudre de curry, ce mélange d’épices de couleur jaune, que nous connaissons en France. Un curry ou cari est un terme générique désignant une grande variété de préparations en sauce (parfois très épicées !) dans lesquelles on retrouve souvent du cumin, de la coriandre, du poivre, du curcuma, du lait de coco et des piments.

Si vous commandez un « rice and curry », attendez-vous donc à recevoir un plat de riz blanc accompagné de 2 à 6 petits plats, les « curries ». Il s’agit souvent de préparations aux légumes tels que : aubergines, patates douces, lentilles corail (dahl), pois chiches, pommes de terre ou encore courges, suivant la région. Mais aussi, plus surprenant, les curries peuvent être à base de fruits de jacquier ou de ladies fingers (gombo), une sorte d’haricot à la texture gélatineuse.

Vous trouverez très certainement aussi, pour accompagner le tout, un chutney de mangue, du sambal (un mélange d’oignons et de piments avec de la noix de coco râpée) et des papadams (une sorte de chips faite à base de farine de lentilles). Enfin vous pouvez choisir d’accompagner votre plat avec un curry de poisson ou de viande (principalement du poulet).

Notez qu’un « vrai » rice & curry se mange avec les doigts !

Biryani

Biryani est dérivé du mot persan beryā qui signifie « frit » ou « grillé ». C’est un plat qui a été importé au sous-continent indien par les marchands arabes (entre le VIIIe et le XVe siècle). Il s’agit d’un riz très parfumé préparé avec des épices, des légumes et qui peut parfois être agrémenté de noix de cajou. Il peut être végétarien ou accompagné de poulet, de mouton ou d’un œuf dur.

Egg roti 

C’est une sorte de crêpe fine souvent pliée en carré, fourrée d’un œuf. Ce plat est disponible presque partout et garanti non-épicé ! Il existe aussi des « vegetable rotis » et des « fish rotis » mais ceux-là sont généralement épicés. La fabrication de ces « crêpes » est étonnante, il ne s’agit pas comme en France de pâte liquide, mais de petites boules de pâte qui sont aplaties et étirées sur une plaque chaude.

Coconut roti ou pol roti

Il s’agit d’une petite galette épaisse faite avec un peu de noix de coco (parfois le goût n’est pas très présent). Les Sri Lankais en mangent souvent le matin ou le soir. Ils les mangent avec du lunumiris, un mélange d’oignons et de piments ou du coconut sambol, plus doux, il s’agit toujours d’oignons et de piments mais avec beaucoup de noix de coco râpée. Ils peuvent aussi être servis avec du dhal (lentilles corail) lorsqu’on demande un petit déjeuner sri lankais.

Kottu roti et coconut roti
Kottu roti et coconut roti en second plan

Kottu roti

Ce plat, disponible uniquement le soir, fait partie des plats les plus appréciés par les occidentaux. Il s’agit de galettes de blé finement découpées mélangées avec des légumes, des oignons et différentes épices. La découpe des galettes se fait à l’aide de lames métalliques directement sur une plaque chaude où cuit le plat, vous entendrez certainement ce bruit typique dans de nombreuses échoppes ! Très copieux, le kottu est un plat inspiré d’une spécialité d’Inde du Sud. Il peut être manger végétarien, avec du poulet ou du poisson.

Hoppers

Les hoppers sont des sortes de crêpes de farine de riz, que l’on fait cuire dans une petite poêle spéciale à fond incurvé. Une fois cuites, les « crêpes » ont pris la forme d’un bol, dont le fond est plutôt épais et les bords très fins. Elles se dégustent (nous employons ce mot car les Sri Lankais en sont friands !) parfois natures, souvent avec un œuf (egg hopper) ou alors accompagnées de sauces plus ou moins épicées.

Les string hoppers ont pour seule similitude d’être faits à base de farine de riz. Il s’agit de nouilles fines qui se mangent généralement avec du dahl ou du sambol.

Egg hopper
Egg hoppers

Fried rice / fried nooddles

Le riz frit et les nouilles frites ne sont pas originaires du Sri Lanka, mais ce sont deux plats que l’on retrouve partout en Asie. Lors d’un voyage au Sri Lanka vous en mangerez certainement, tous les petits boui-bouis en font, et ce pour un prix dérisoire. Servis avec des légumes, ils peuvent être agrémentés d’œufs brouillés ou de poulet.

Lamprai

Très populaire et très peu cher, le Lamprai est un riz épicé servi avec des légumes, un œuf dur et de la viande. Ce plat, qui a été influencé par les Hollandais, a la particularité d’être cuit dans une feuille de bananier, ce qui lui donne une saveur particulière. D’ailleurs « lamprai » proviendrait d’un mot néerlandais qui se traduit par « un paquet de nourriture ».

Patties / Samosa / Cutlets

Les patties, tout comme les samosas sont des encas très souvent servis avec un thé. Ils peuvent être fourrés aux légumes, quelque peu épicés, au poisson ou au poulet. Tous deux frits, les patties se présentent sous forme de petits chaussons alors que les samosas ont généralement une forme triangulaire.

Les cutlets sont des croquettes (ou « cromesquis » pour les fans de top chef !) qui, encore une fois, peuvent être garnis de légumes comme de viandes voir même avec de l’œuf. Vous en mangerez plutôt avec un « rice and curry ».

Poissons et fruits de mer

Si vous êtes amateurs de poissons, vous aurez l’occasion de vous faire plaisir sur l’île. Vous pourrez, surtout près des côtes, manger de nombreux poissons fraîchement pêchés (et même aller les pêcher vous-même !). Le plus souvent grillés, il est possible de les déguster nature, avec une sauce à l’ail ou encore devilled (très piquant). En bord de plage, certains petits restaurants exposent les poissons et fruits de mer sur un étal, vous n’aurez qu’à choisir. Thon, vivaneau, barracuda mais aussi crevettes et crabes, vous trouverez certainement votre bonheur !

Viandes

La viande n’est pas le point fort du pays. En effet, au Sri Lanka la viande est généralement de mauvaise qualité, souvent trop cuite et presque toujours préparée en sauce. Il faut rappeler que plus de 70% de la population est de confession bouddhiste et que nombreux d’entre eux sont végétariens (voir végétaliens). Le poulet est de loin la meilleure viande que vous puissiez trouver au Sri Lanka, mis à part si vous dîner dans de grands hôtels/restaurants où la viande est en grande partie importée.

Desserts

Curd

Le curd est un dessert incontournable au Sri Lanka. Il s’agit d’un yaourt à base de lait caillé de bufflonne très proche de notre « faisselle ». Vous en mangerez certainement avec du miel ou du kitul, une sève extraite d’un palmier appelé Caryotaunrensou.

Watalappam

Le Watalappan est un dessert populaire lors des mariages et fêtes religieuses, particulièrement apprécié par la communauté musulmane locale. Il s’agit d’un délicieux flan à base de noix de coco, parfois agrémenté de quelques noix de cajou. Il est concocté avec de nombreuses épices, on y trouve notamment de la cardamome, du clou de girofle, de la noix de muscade, de la vanille ou du pandan, une plante tropicale utilisée pour parfumer subtilement les plats.

Fruits

Le Sri Lanka est évidemment un pays idéal pour se régaler de fruits exotiques. Vous trouverez facilement des ananas, des mangues, de délicieuses petites bananes, des fruits de la passion ou des avocats (nous vous conseillons de gouter au jus d’avocat !). Vous découvrirez aussi de nombreux autres fruits que l’on ne trouve pas en France et dont les goûts sont parfois surprenants tels que : le mangoustan, la papaye, le rambutan (sorte de litchi poilu), le durian, le fruit du dragon ou encore le wood-apple (fruit très dur dont le goût est légèrement acide).

Et pour les boissons ?

Thé

Le thé est évidemment LA boisson du Sri Lanka. Les Sri Lankais en consomment avec du lait et très sucré, car il s’agit d’un thé très fort (vous en apprendrez plus sur le thé en visitant une usine !). Parfois, et c’est encore meilleur, des épices sont ajoutées pour en faire un fameux « masala chai ».

Eau de coco, appelée « Thambili »

Impossible de passer des vacances sur l’île sans goûter une noix de coco. Vous verrez, le jus et très rafraichissant et vous pouvez, une fois le jus bu, racler l’intérieur pour gouter à la noix de coco fraîche.

Bière

La Lion Lager est une bière brassée au Sri Lanka. C’est une bière blonde plutôt bonne et très agréable après une belle journée ensoleillée. Il est possible de trouver des bières importées mais elles sont plus onéreuses.

Arrack

L’arrack est un alcool qui provient de la distillation de fleurs non ouvertes de cocotiers. Il peut servir de base pour des cocktails à base de jus de fruits mais il est traditionnellement dégusté seul comme du rhum. Les locaux le mélangent aussi à de l’eau gazeuse ou de la ginger beer, un soda populaire au Sri Lanka (c’est encore meilleur avec un peu de miel et du citron !)

Attention, les jours de pleine lune, appelés « poya » la vente d’alcool est prohibée, y compris dans les hôtels…

Et si vous souhaitez découvrir tout cela par vous-même, et même apprendre à cuisiner sri lankais, sachez que nous proposons de nombreux circuits personnalisables dont un séjour culinaire.

1 pensée sur “Que mange-t-on au Sri Lanka ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *