Récits

Langues et Religions au Sri Lanka

Enfants Sri Lankais

Le Sri Lanka compte plus de 20 millions d’habitants dont 750 000 vivent à Colombo, la capitale. La population est majoritairement rurale (75%) et même les citadins ont conservé un mode de vie traditionnel.

Les langues nationales sont le cinghalais et le tamoul mais le cinghalais est largement prédominant dans la plus grande partie du pays, environ 73,8 % de locuteurs sont cinghalais. L’anglais est quant à lui utilisé dans les instances gouvernementales et il est reconnu comme langue de « lien » dans la constitution. Toutefois il est maîtrisé à un haut niveau de compétence par seulement 10 % de la population. Aujourd’hui les trois langues sont enseignées dès le primaire.

Si plusieurs langues coexistent au Sri Lanka il en est de même pour les religions. L’île est remarquable pour sa diversité religieuse, ici les différences sont respectées et les religions cohabitent plutôt pacifiquement bien qu’il quelques tensions entretenues notamment par des moines bouddhistes extrémistes. Cependant, il n’est pas rare de voir dans une même rue une statue de Bouddha et une église ou encore un temple hindou et une mosquée. Aussi, il est évident, au vu du nombre de lieux de culte et des innombrables fêtes religieuses organisées tout au long de l’année, que la religion tient une place très importante dans la culture sri lankaise. La religion correspond généralement à l’origine des différentes communautés de l’île, les quatre religions principales sont le bouddhisme, l’hindouisme, l’islam et le christianisme.

Le bouddhisme

Le bouddhisme est la religion largement majoritaire au Sri Lanka, plus de 70% de la population est bouddhiste. Sur l’île, les statues de Bouddha ainsi que les dagobas et les temples sont innombrables.

Les bouddhistes sont majoritairement cinghalais, toutefois une communauté cinghalaise sur la côte ouest au nord de Colombo sont de confession catholique.

Les sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO tels que les très connues grottes du temple de Dambulla ainsi que les vestiges des cités anciennes d’Anuradhapura et de Polonnaruwa attestent de l’importance du bouddhisme au Sri Lanka depuis des siècles. C’est au IIIe siècle av. J.-C que le Bouddhisme aurait été introduit au Sri Lanka par les émissaires de l’empereur indien Ashoka. Il se serait ensuite développé et enraciné grâce à la conversion du roi cinghalais, Devanampiya Tissa.

Pour les bouddhistes, les jours de pleine lune, appelés « poya », sont des jours sacrés. Ce sont des jours fériés dans le calendrier sri lankais pendant lesquels des cérémonies et fêtes religieuses sont célébrées. Les festivités les plus connues sont Vesak, la fête des lumières en mai, Poson en juin, qui célèbre l’introduction du bouddhisme au Sri Lanka et la très célèbre et fastueuse Esala Perahera à Kandy entre juillet et aout. Les « Peraheras », « processions » en cinghalais, sont nombreuses mais celle de Kandy est particulière car elle a lieu en l’honneur de la très vénérée et protégée relique de la dent de Bouddha, gardée dans le fameux le Temple de la Dent.

Temple d'or Dambulla
Les grottes du temple de Dambulla

L’hindouisme

Originaire de l’Inde voisine, la religion hindouiste est arrivée dans le nord du Sri Lanka par les rois tamouls d’Inde du Sud.

L’hindouisme est la religion de la plupart des Tamouls (bien qu’une communauté tamoul au nord du pays rassemble des Chrétiens) et cette religion rassemble aujourd’hui environ 12% de la population sri lankaise. La communauté hindoue se concentre principalement dans le Nord et l’Est de l’île, c’est aussi là-bas, à Jaffna et à Trincomalee notamment, que l’on trouve les temples les plus impressionnants, même si on peut voir de superbes temples très colorés dans l’ensemble du pays. La religion Hindou est aussi présente dans la région des plantations de thé où, au XIXe siècle, des Tamouls ont été envoyé pour travailler. Parfois, il arrive que dans les petits villages les temples hindous et bouddhistes soient un seul et même lieu.

Les fêtes religieuses les plus importantes pour les Hindouistes sont “Thaï Pongal” en janvier, une célébration durant laquelle les fidèles remercient les dieux pour la fertilité de la nature, le nouvel an en avril et “Deepavali” la fête des lumières en novembre.

Kovil d'un temple hindou
Un magnifique kovil

L’islam

L’islam est pratiqué par environ 7% de la population sri lankaise. La religion musulmane a été introduite par les colons Arabes qui furent parmi les premières nations à entretenir des relations commerciales avec le Sri Lanka. C’est dès le VIIIe siècle qu’ils créèrent des comptoirs sur toute la côte ouest de ce territoire du bout du monde, qu’ils avaient nommé « île du rubis ».

Aujourd’hui la religion musulmane est très bien représentée au Sri Lanka et de nombreuses écoles coraniques existent. Les mosquées aussi sont abondantes, il y en aurait environ 5000 au Sri Lanka, dont la très impressionnante mosquée Jami Ul Alfar dans le cœur de Colombo à Pettah, qui date de 1909.

Mosquee Jamil Ul Alfar a Colombo
L’impressionnante mosquée Jami Ul Alfar à Colombo

Le christianisme

Les Chrétiens représentent seulement 6% de la population sri lankaise. On trouve des Chrétiens partout dans l’île mais la plus grande communauté se trouve au Nord de Colombo, du côté de Negombo. La ville de Negombo est d’ailleurs surnommée « la petite Rome » tant le nombre d’églises y est important. Ce sont les colonisateurs portugais, anglais puis hollandais qui ont rapportés le christianisme au Sri Lanka. Les Chrétiens sont pour environ 90% catholiques, les autres sont généralement protestants.

L’architecture des églises au Sri Lanka a souvent de grandes influences coloniales, certaines sont même très joyeusement colorées.

Eglise à Colombo
L’une des innombrables églises de Negombo – © T. Monge-Cadet

Et savez-vous que le drapeau du Sri Lanka, également appelé drapeau du Lion, qui a été adopté en 1948, arbore quatre feuilles de pipal qui représentent les feuilles de l’arbre sous lequel Bouddha se plaisait à méditer, il porte aussi les couleurs des minorités musulmane et hindouiste par ses bandes verte et orange.

Aussi, l’Adam’s Peak ou le Pic d’Adam, l’un des sommets les plus hauts du Sri Lanka, est un lieu unique au monde ou des pèlerins des quatre confessions se retrouvent chaque année entre décembre et mai. En effet, bouddhistes, hindouistes, musulmans et chrétiens font tous l’ascension de ce mont qui culmine à 2 243 mètres.

Finalement, peut-être que toutes les religions se retrouvent, d’ailleurs le scientifique naturaliste Théodore Monod a poétiquement dit « Les religieux escaladent tous une seule montagne, mais par des chemins différents. Chacun escalade un côté de la montagne. A la fin, ils atteignent tous le même sommet et se retrouvent. »

Si vous souhaitez découvrir la culture et les traditions Sri Lankaise sachez notre agence Mai Globe Travels peut vous concocter un circuit sur mesure qui correspondra à toutes vos envies !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *