Sri Lanka

Courtney Lambert et sa vision du Sri Lanka

voyage au sri lanka courtney

Je travaille sur cette interview depuis quelques semaines déjà afin que tout se passe de la meilleure manière possible. J’ai fait mes petites recherches sur la blogueuse et noté toutes mes questions dans mon petit cahier. On s’imagine toujours le pire avant une interview et en réalité à la fin de l’interview on se dit « elle était trop sympa !». Et c’est ce qui est arrivé évidemment !


Tout commence lorsqu’en surfant sur la toile, je tombe sur un article du Huffington Post US sur le Sri Lanka, écrit par une certaine Courtney Lambert. Je suis le lien jusqu’à son blog et décide de la contacter. On échange quelques mails, on choisit une date pour l’interview et c’est parti !

C’est le Jour-J : test micro avec ma collègue Marina et on commence l’interview !

  • Courtney Lambert, qui es-tu ?

J’ai grandi en Floride d’une mère sri lankaise et d’un père originaire des Etats-Unis. Ma mère travaillait pour une compagnie aérienne et lors d’un voyage aux USA elle a rencontré mon père. Ils sont tombés amoureux et je suis là aujourd’hui. Ma mère a eu une très grande influence sur mon envie de voyager car elle a  amené  mon petit frère et moi dans ses voyages.

J’ai étudié le journalisme à l’Université et j’ai ensuite travaillé comme journaliste football. Avant de décider de partir pour l’Asie, j’ai tout vendu et j’ai pris mes billets.

nuwara eliya trekking

  • Depuis combien de temps voyages-tu?

Je voyage en sac à dos depuis environ 1 an et demi. Ce n’était absolument pas prévu que je reste aussi longtemps mais j’ai décidé d’annuler mon billet retour et de prolonger. J’avoue qu’il y a dans ma décision une raison sentimentale. J’ai rencontré un Hollandais lors d’un voyage au Vietnam et il m’a proposé d’acheter un scooter et de parcourir le pays avec lui. Nous avons décidé de faire un bout de voyage ensemble et nous sommes tombés amoureux. Il a annulé son billet d’avion et nous nous sommes installés ensemble en Thaïlande. C’est vrai qu’il est un peu la raison pour laquelle je reste voyager plus longtemps.

D’ailleurs je prévois de retourner aux USA pour des vacances d’un mois et ensuite nous irons en Hollande pour que je rencontre sa famille. Ça devient sérieux dis-donc !

  • Combien de pays as-tu visité?

J’ai visité en tout 8 pays: les Maldives, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge, les Philippines, le Vietnam, l’Indonésie et bien évidemment le Sri Lanka. J’y suis allée en tout 4 fois car j’y ai de la famille. C’est d’ailleurs le premier pays où j’ai décidé de poser mes valises lorsque j’ai entamé ce périple.

  • A quand remonte la première fois que tu es venue au Sri Lanka?

La première fois que je suis venue au Sri Lanka, j’avais 4 ans. A ce moment-là, il y avait encore la guerre civile entre les tamouls et les cinghalais mais je ne m’en souviens pas vraiment. Je sais juste qu’il y avait quelques endroits où on ne pouvait pas se rendre. J’y suis ensuite retournée à l’âge de 9, 14 et 26 ans.

  • Qu’est-ce-qui t’a donné envie de venir au Sri Lanka?

Ma mère est née à Kandy et a quitté le Sri Lanka lorsqu’elle avait 22 ans via son travail au sein de Sri Lankan Airlines. A cette époque, c’était quelque chose d’incroyable de voyager seule en étant une femme. Elle a parcouru le monde puis s’est installée aux Etats-Unis. C’est en Californie qu’elle a rencontré mon père. Si j’ai voulu visité le Sri Lanka c’est donc pour comprendre d’où vient ma mère et donc de me comprendre un peu plus aussi. J’ai un demi-frère plus âgé et un frère et une sœur plus jeunes que moi.

  • Comment trouves-tu le Sri Lanka aujourd’hui?

En m’y rendant il y a maintenant plus de 20 ans et en 2014, j’ai pu vraiment constater une réelle évolution du pays. C’est un très beau pays et ça ne m’étonne pas que de plus en plus de monde veuille le visiter. Je pense qu’il faut y aller le plus rapidement possible avant qu’il ne devienne victime de son succès !

  • Qu’est-ce-qui rend le Sri Lanka diffèrent des autres pays?

Je n’aime pas vraiment comparer mais la question est légitime. Je pense que l’élément le plus frappant du Sri Lanka est son histoire. Ils étaient vraiment en avance sur leur temps, très créatifs et ils pensaient différemment. Vous allez à Sigiriya et vous apprenez toute les légendes sur le rocher, vous allez à Anuradhapura et vous croisez des milliers de fidèles bouddhistes si dévoués. C’est impressionnant. Les traditions perdurent et je trouve cela beau !

Le Sri Lanka est une petite île donc on peut tout faire sans non plus prendre 3 mois de congés. C’est vraiment un super pays pour ceux qui ne partent pas longtemps mais qui veulent aller à la montagne, faire des safaris et se relaxer à la plage.

sigiriya sri lanka

  • Ton endroit préféré au Sri Lanka ? Qu’est-ce-que tu recommanderais de visiter ?

Je n’ai pas d’endroits préférés mais j’ai adoré Dambulla, Sigiriya, Anuradhapura, Galle, Ella, Nuwara Eliya et Colombo ! Il y a tellement de choses à voir que je ne sais même pas par où commencer. Peut-être que je commencerais par Trincomalee, ça à l’air génial ! J’aimerais aussi observer les baleines bleues. Yala aussi puisque la dernière fois que je voulais y aller, il y avait eu des glissements de terrain.

  • Que penses-tu de voyager seule au Sri Lanka en tant que femme ?

Honnêtement, je n’ai eu quasiment aucun problème. Je pense que le plus important est de se faire confiance et de suivre son intuition. Si on juge qu’une situation puisse être dangereuse, il vaut mieux partir. Une fois, lorsque je me promenais à Colombo en arrivant dans le pays, vêtue d’un mini short et d’un t-shirt noir, un homme m’a suivi. J’ai décidé d’aller dans un endroit bondé mais il a essayé à plusieurs reprises d’entamer une conversation avec moi. J’ai demandé à un chauffeur de tuk tuk de s’arrêter et je suis monté avec lui. Mais cet homme m’a agrippé le bras. Mais au final tout s’est bien terminé. Je conseille de se faire discret !

  • Quel est ton choc culturel le plus important au Sri Lanka?

Il y a 10 ans, je suis arrivée au Sri Lanka et j’ai eu peur de sortir dehors. Je ne saurais l’expliquer mais j’ai eu peur. Je n’ai pas quitté la maison de ma famille pendant 3 jours de peur du choc. Mais j’ai pris mon courage à deux mains, je suis sortie et j’ai erré dans la ville : j’ai adoré !

Je me suis perdue dans la ville et je me suis dit « mais ce n’est pas trop mal d’être perdue !». Je me suis laissé surprendre par le pays et j’ai accueilli les nouvelles émotions à bras ouverts ! Ça fait du bien !

rails sri lanka

  • Ton moment le plus émouvant au Sri Lanka?

Quand je suis sortie de Colombo et que j’ai pris la route vers la région montagneuse du Sri Lanka. Faire du trekking à Nuwara Eliya et marcher sur les rails empruntés par toute une population a vraiment été émouvant. Ils ont une vie tellement différente de la mienne. C’est comme ça qu’ils voyagent, en passant par des cascades incroyables. Ils n’ont pas beaucoup d’argent mais tellement à offrir. Les enfants qui courent, les sourires des Sri Lankais qui brillent encore plus que le soleil et surtout leur accueil ! On a été gentiment hébergé par une famille rencontrée sur place qui nous a fait sentir comme des membres de la famille pendant quelques jours !

  • Quelle leçon retiens-tu de tes voyages?

Mon premier pays a été le Sri Lanka parce que j’avais besoin de me sentir en sécurité. J’avais peur d’aller dans un pays où je ne connaîtrais personne et ne devoir compter que sur moi-même. Mais j’ai appris à m’écouter et à me faire confiance. Que peu importe ce qu’il m’arrive, j’arriverai à m’en sortir. Et puis bien évidemment, on rencontre des personnes magnifiques tout au long de ses voyages qui nous conseillent et qui nous aident.

En voyageant, j’ai appris à ne plus me soucier de demain et de me concentrer sur le présent. De ne plus avoir peur de l’échec et que ce sont les meilleures leçons pour nous faire avancer. Il n’y a pas de succès sans échecs et ils ne doivent pas nous empêcher de nous battre pour ce que l’on veut.

Je pense que la leçon la plus importante que j’ai apprise en voyageant est d’avoir le courage de changer le cours de sa vie, de changer les choses qui ne nous rendent pas heureux. J’avais un très bon travail, j’étais en couple depuis quelque temps avec un homme merveilleux mais j’ai décidé de suivre mes rêves de petites filles et d’écrire sur mes voyages. Même si ça n’a pas été facile (rupture, doute, peur,…), eh bien je ne regrette absolument pas car cela a façonné la personne que je suis aujourd’hui et je suis encore plus heureuse qu’avant !

  • Comment ça va aujourd’hui? Qu’est-ce-que tu prévois?

Après avoir passé 5 mois à voyager en sac a dos, j’avais pensé à retourner chez moi et a retrouvé une vie “normale”. Mais désormais je veux faire ce que j’aime et être libre. J’aime écrire et voyager donc je vais rester en Asie à parcourir la région pour un petit moment encore. J’ai mon copain avec moi ici et on prévoit de faire un petit bout de chemin ensemble et voir ce que la vie nous réserve!

Généralement, les gens pensent que les travel blogger ne font que voyager alors qu’en réalité nous travaillons encore plus que si on faisait des horaires normales 9h-18h. J’écris en freelance, je donne des cours à distance et cela prend beaucoup de temps!

Je ne sais pas ce que va être ma vie demain et je n’ai pas envie d’y penser. Mais pourquoi pas tenter de travailler dans l’humanitaire et aider ceux qui en ont besoin. Je vis au jour le jour et je sais qu’à ce moment-T, je suis heureuse. C’est le plus important, tu ne penses pas ?

courtney lambert

Courtney Lambert, travel blogger au Sri Lanka!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *