À propos

Comment s’est-on retrouvé au Sri Lanka ?

mai globe sri lanka

Cela fait un moment que l’on vous concocte des circuits sur mesure, il est désormais temps pour vous de nous connaître un peu mieux ! Je vous propose ici de vous raconter comment chaque membre de l’équipe s’est retrouvé à travailler au Sri Lanka.


Catherine

Après mes études, j’ai travaillé deux ans à Paris dans une agence réceptive. J’avais une vie amoureuse et sociale bien établie et un CDI qui m’assurait une vie tranquille. Mais l’envie s’est faite de plus en plus grande d’aller fouler des terres lointaines et d’expérimenter pour la première fois de ma vie un choc culturel en bonne et due forme.

Une opportunité de travail en Inde se présente à moi et j’accepte immédiatement. Je quitte aussitôt copain et boulot pour tenter ma chance dans le pays des Maharajas. C’est à New Delhi que je comprends que j’adore ce que je fais et que c’est la direction que je veux donner à ma vie. Je monte petit à petit les échelons de la hiérarchie et me voit proposer au bout de 3 ans la possibilité d’aller ouvrir le nouveau bureau au Sri Lanka.

Au bout d’un an et demi de travail acharné, je décide de démissionner et de réfléchir à ce que je veux pour la suite. Entre temps, j’avais rencontré Suren par l’intermédiaire d’amis communs. Mais qui est Suren ? Mon futur associé pour la création de Mai Globe Travels.

Au bout de 4 ans, Mai Globe Travels a beaucoup évolué et j’espère que l’aventure durera autant que possible !

Aurélie

J’ai travaillé pendant 5 ans à Paris dans une agence événementielle. Ces 5 années ont été enrichissantes mais aussi très stressantes. Il est arrivé un moment où j’ai eu envie d’adopter un rythme plus calme et de découvrir de nouveaux paysages. Sauf que je ne savais pas du tout où aller.

Avec une amie nous avions décidées d’aller en Namibie. Mais cette dernière me laisse en plan au dernier moment. Déçue, une autre amie me propose d’aller au Sri Lanka. Ce voyage est une révélation !

Pendant le voyage, une amie restée en France m’encourage à aller dans une Guest House tenue par un ami à elle. Et c’est comme ça que j’ai rencontré mon copain, du moins mon futur ex-copain.

Cette relation m’a amené 4 fois au Sri Lanka en l’espace d’un an. Et à force d’y revenir, j’ai pu voir à quel point l’ile était une destination d’avenir.

Ni une ni deux, je me suis mise à chercher un emploi au Sri Lanka et à contacter les personnes que j’avais rencontrées. Il se trouvait qu’une amie connaissait Catherine et m’a incité à la contacter. Ce que j’ai fait mais elle ne recherchait personne pour son agence.

Coup du sort, sa responsable des voyageurs démissionne le lendemain de notre échange et Catherine me rappelle immédiatement pour me proposer le poste !

J’ai tout quitté à Paris et j’ai pris mon billet d’avion pour Colombo. Entre temps, je me suis séparée de mon copain Sri Lankais. Mais peu importe, une nouvelle vie m’attendait !

Akila

Mon amour pour la France et sa culture est née lorsque j’étais enfant. Mon oncle nous envoyait toujours des cartes postales de France et cela me donnait envie d’y aller. La Tour Eiffel, la Seine, les Champs Elysées… tout était tellement beau pour mes yeux de petite fille de Kandy.

A 16 ans, j’ai débuté des cours de français. Puis, j’ai continué à la fac tout en étudiant le tourisme. C’était lors d’un salon de l’emploi de mon université que j’ai connu Mai Globe Travels. Vous pouvez donc imaginer ma joie : une agence de voyages qui fait découvrir le Sri Lanka aux Français. Mais ma joie a été de courte durée puisque mon entretien s’est mal passé et qu’ils ne m’ont pas recruté.

Comme vous vous en doutez, si j’écris sur ce blog aujourd’hui c’est bien grâce à ma persévérance. Malgré leur refus, j’ai attendu quelques mois pour re-postuler.

Mai Globe Travels me permet à la fois de faire découvrir mon pays mais aussi d’échanger avec les Français. Ma prochaine étape serait de voyager en France.

Marina

Le Sri Lanka s’est peu à peu imposé à moi car plus je grandissais plus j’avais ce besoin de connaître la terre de mes ancêtres. De plus, mes parents nous parlaient de ce pays qu’ils avaient dû fuir à cause de la guerre civile.

Mes parents nous ont fait découvrir le Sri Lanka à plusieurs reprises lors des vacances scolaires. La première fois était en 1996, mais l’accès au Nord du pays était interdit.

Je suis retournée au Sri Lanka en 2004 et j’ai enfin pu accéder à Jaffna, mais après avoir passé tous les checkpoints des militaires du gouvernement et des Tigres Tamouls. Ils fouillaient tout, absolument tout ! C’est à cette époque que j’ai pu rencontrer ma famille et sans le savoir… mon futur mari !

Après mes études, j’ai travaillé dans une agence de voyages Sri Lankaise en France : la première fois que je côtoyais des cinghalais. Ça a été une expérience formidable qui m’a appris beaucoup sur cette autre culture du Sri Lanka. Cependant, mon envie de voyage s’est faite de plus en plus pressante, Je suis partie à la découverte du Pérou, de l’Inde, de la Malaisie, du Burkina Faso, de l’Egypte, du Maroc, du Canada et des Etats-Unis.

Entre mes voyages, je travaillais pour des associations en relation avec le Sri Lanka. Mon envie de partir vivre au Sri Lanka se faisait de plus en plus pressante. C’est en 2012 que j’y suis retournée et où j’ai commencé à nouer des liens très forts avec mon futur mari.

Mon mari a été la force qui m’a poussé à prendre mon courage à deux mains et à venir au Sri Lanka. Les débuts ont été difficiles puisque j’arrivais dans une toute nouvelle culture. Un an après mon arrivée je découvrais Mai Globe Travels qui m’a recruté directement.

La prochaine étape, des bébés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *