Sri Lanka

Les plus belles plages du Sri Lanka

Plage d'Hiriketiya, Sri Lanka

Plages du Sud, Sri Lanka

Si le Sri Lanka est un terrain de jeu parfait pour les vacanciers débordants d’énergie, la destination n’en reste pas moins idéale pour se reposer et se ressourcer. En effet, pourquoi ne pas voir les 1340 km de côtes qu’offre l’île comme autant de possibilités pour faire du surf ou du snorkeling à la rencontre des tortues, tout comme des centaines de kilomètres de plages où l’on peut lézarder au soleil avec une eau de coco et un bon livre !

Voyage découverte entre amis ou en famille, lune de miel ou séjour sportif… voici donc une petite description des plages du Sri Lanka afin que chacun puisse trouver sa plage idéale suivant ses envies !

Notez que le Sri Lanka est un pays d’Asie qui se visite quelque soit le moment de l’année. Arrosé par deux moussons différentes, l’une au sud ouest et l’autre à l’est, à deux périodes différentes, il y a toujours une partie de l’île au soleil !

LES PLAGES DU SUD

La côte Sud du Sri Lanka, faite de nombreuses baies et criques bordées de palmiers, est idéale pour des séjours de décembre à avril. C’est le long de la côte Sud que vous pourrez admirer les incroyables pêcheurs sur échasses, une singularité sri lankaise. Plutôt peuplée, la côte offre malgré tout des plages encore sauvages, surtout en allant vers l’Est.

Plage de Mirissa, Sri Lanka

Mirissa – Weligama

Mirissa et Weligama sont deux plages différentes mais proches, et surtout, complémentaires.

En effet Weligama, grande baie abritée, est idéale pour se baigner, et surtout, pour surfer. Apprentis et experts surfeurs trouveront leur bonheur à Weligama. Sur cette plage, il est possible de trouver des transats pour la journée et de quoi se rafraîchir et grignoter, toutefois il n’y a pas de bars et de restaurants.

Mirissa, en revanche, est connue pour ses nombreux restaurants et bars. Le soir c’est ici que tout se passe. À la tombée de la nuit, tous les restaurants sortent un étal de poissons frais, il n’y a qu’à choisir. Thon, vivaneau, barracuda mais aussi crevettes et crabes, on trouve toujours son bonheur !

A Mirissa, il est possible de se baigner mais il faut tout de même faire attention aux courants. Enfin, c’est du port de la ville que partent les excursions en mer pour observer dauphins et baleines aux larges des côtes.

Plage d'Hiriketiya, Sri Lanka

Hiriketiya

Hiriketiya est une superbe baie à l’eau turquoise, loin de la route – qui parfois se trouve très proche du rivage – et préservée de toute construction qui « défigure » le paysage.

L’ambiance qui y règne est « bohème » et l’on trouve de nombreux cafés et restaurants branchés. Un paradis pour les amateurs d’« healthy food » et de yoga. Des bars et restaurants sont présents sur la plage et on aime particulièrement le fait de pouvoir y déguster une pizza au feu de bois les pieds dans l’eau. Une pizza aux crevettes locales bien sur !

La jolie plage a l’avantage d’être est en partie ombragée – le soleil tape sous les tropiques ! – et il est facile d’y trouver des transats pour la journée. Enfin, la baie est idéale pour les surfeurs débutants mais aussi plus avancés !

Plage de Tangalle, Sri Lanka

Tangalle

 Tangalle, ville de pêcheurs, est connue pour ses longues plages de sable à perte de vue, magnifiques et sauvages, coupées par de petites criques tropicales. La ville constitue donc une limite et un superbe mélange entre les plages du Sud, qui sont essentiellement de petites baies et les plages de l’Est, de grandes étendues de sable.

Encore relativement peu fréquentée, Tangalle est un véritable havre de paix où l’on se sent en symbiose avec la nature. Les vagues y sont puissantes et l’on ressent ici la force de l’Océan Indien. Attention, la mer est agitée, prudence durant la baignade, il est préférable de se baigner dans les piscines naturelles.

À Tangalle, le temps semble s’être arrêté et l’on prend le temps de vivre. Au programme : promenades en bord de mer, découverte du marché et de ses innombrables fruits et légumes exotiques, visite du port de pêche, balade dans les terres pour visiter des temples bouddhistes et, il est possible d’observer la ponte des tortues marines… Une balade en canoë dans la mangrove est aussi fortement recommandée pour observer, notamment, de nombreux oiseaux. Enfin, pour les avides d’aventures, il est envisageable de faire une excursion dans le parc national de Yala à la rencontre des éléphants et, pour les plus chanceux, des léopards. 

LES PLAGES DE L’EST

Sur la côte Est de l’île les plages sont plus longues et plus désertes que sur la côte Sud. La meilleure période pour s’y rendre est de mi-mai à fin septembre. Voici, du Sud au Nord, quelques-unes de ces plages :

Plage d'Arugam Bay, Sri LAnka

Arugam Bay

Arugam Bay est l’une des plages les plus connues du Sri Lanka. Elle doit sa réputation aux surfeurs qui considèrent la baie comme le meilleur spot de surf du pays. Touristique, la ville profite de beaucoup de bars, restaurants, et charmants hôtels en bord de plage. Malgré tout l’ambiance est insouciante et « chill ». En haute saison, de juin à septembre, la ville est très animée et de nombreuses soirées, pleines de jeunes Australiens et Européens, ont lieu.

L’arrière pays y est encore sauvage et il est plaisant de louer un scooter pour se promener dans la campagne. Le soir on aperçoit souvent, au loin, des éléphants sauvages. Aussi, le Parc national de Kumana, non loin, est idéal pour faire un safari. Il est réputé pour ses nombreux oiseaux aquatiques migrateurs et ses échassiers. On peut aussi y voir crocodiles, biches, éléphants et léopards.

Plage de Kalkudah, Sri Lanka

Kalkudah

Cette plage est idéale pour les amateurs de farniente. En effet, d’avril à octobre la mer y est calme, elle ressemble à un lac et l’on peut faire du snorkeling. L’eau, turquoise, est superbe. La plage (où des vaches parfois s’invitent !) a des allures de carte postale…

De multiples resorts, ayant pour la plupart de grandes piscines donnant sur la mer, s’offrent aux voyageurs. Ici, le plus difficile est de sortir de son hamac pour aller chercher une eau de coco !

Aussi, cette plage se trouve non loin de la ville de Batticaloa, parfaite pour découvrir la vie locale et se promener dans le marché aux légumes et aux poissons. L’arrière pays, rural, peut également se visiter, à vélo ou en tuk-tuk. Côté mer, il est possible de faire une excursion en catamaran ou encore de faire de la plongée sous-marine. Pour les plus lève-tôt, rendez-vous sur la plage pour voir des levers de soleil incroyables !

Pigeon Island, Sri Lanka

Nilaveli – Uppuveli

Proche de Trincomalee où l’on peut voir le temple hindou de Koneswaram, perché au sommet du Swami Rock, se trouvent les belles plages d’Uppuveli et de Nilaveli.

Les deux plages sont de belles et grandes étendues de sable fin, mais attention, l’ambiance n’est pas la même !

À Uppuveli, la plage la plus proche de Trincomalee, il y a plus de monde et l’ambiance est plus « jeune ». Très appréciable pour des touristes voyageant seuls ou ayant envie de faire des rencontres et de sortir.

À Nilaveli, plus au nord, l’ambiance est bien plus paisible, il n’y a pas de bars “branchés” mais de nombreux resorts. La plage est plus calme, plus propre et en se baladant on rencontre des pêcheurs qui remontent leurs filets.

Enfin, que l’on séjourne à Uppuveli ou Nilaveli, une sortie à Pigeon island est recommandée. Cette petite île est un véritable aquarium à ciel ouvert où l’on trouve plus de 300 espèces de poissons, mais aussi des tortues et requins à pointes noires (inoffensifs).

Attention toutefois, le site est très très fréquenté en juillet-août et les coraux sont en piteux état à cause du tsunami de 2004…

 

LES PLAGES DE L’OUEST

La côte Ouest du Sri Lanka, moins connue et touristique que les côtes Sud et Est, est, de ce fait, plus sauvage. C’est entre décembre et avril, idem que la côte Sud du pays, que l’océan est le plus favorable à la baignade. Voici, du Nord au Sud, quelques-unes des plages de cette côte :

Anes sur la plage Kalpitiya, Sri Lanka

Kalpitiya

Kalpitiya est certainement la ville la moins connue de notre liste. En effet, située à la pointe d’une péninsule sur la côte Ouest du pays, peu de touristes s’y rendent.

Pourtant, hors des sentiers battus, les plages de Kalpitiya, balayées par le vent, sont pleines de charme. Il n’est pas rare d’y croiser des vaches et des ânes en liberté.

Sur la péninsule, la population est, contrairement au reste du pays, un mélange à dominante catholique et musulmane. De nombreuses églises de style colonial valent le détour.

Quelques touristes, amateurs de kitesurf, sont tout de même présents. La lagune de Kalpitiya est mondialement reconnue comme un excellent spot où l’eau est chaude toute l’année. Cependant, pour les visiteurs n’ayant pas envie de faire du kitesurf, la meilleure période pour découvrir Kalpitiya est de décembre à avril. C’est à ce moment-là que la mer est calme, ce qui permet d’aller faire du snorkeling sur le récif de bar reef. C’est aussi une excellente période pour observer des bancs de dauphins.

Enfin, depuis Kalpitiya, des excursions dans le parc national de Wilpattu sont également possibles, en partant le matin en bateau.

Plage de Negombo, Sri Lanka

Negombo

La plage de Negombo n’est certainement pas la plus belle plage du Sri Lanka, néanmoins Negombo a l’avantage de se trouver à quelques kilomètres seulement de l’aéroport. En effet, cette ville de pêcheurs, située à 40km au Nord de la capitale économique, Colombo, est souvent le premier contact que les touristes ont avec le pays. Et, bien que la mer ne soit pas idéale pour la baignade, la plage est malgré tout agréable et les couchers de soleil y sont superbes.

À Negombo, il est possible de profiter d’une balade en bateau au marais de Muthurajawela, connu pour être un sanctuaire de plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux.

Le matin, tôt, il faut absolument visiter le marché aux poissons, il s’agit du plus important du pays. On y voit, tout juste sortis de l’eau, toutes sortes de poissons, crabes, crevettes, mais aussi raies et requins !

Plage de Bentota, Sri Lanka

Bentota

La plage de Bentota, longue, sauvage et déserte, à l’allure des plages de l’Est. Toutefois cette plage de sable fin conserve bien l’avantage d’être à l’Ouest du pays… et donc de profiter de magnifiques couchers de soleil ! De plus, ce lieu paradisiaque est un espace de reproduction des tortues marines, et, selon la saison, il n’est pas rare d’assister à la ponte ou l’éclosion d’œufs. D’ailleurs, plusieurs pouponnières de tortues, qu’il est possible de visiter, sont installées le long de la côte. Aussi, dans le coin de Bentota, il est envisageable de découvrir un jardin d’épices ou le domaine de Lunuganga, maison de campagne du célèbre architecte sri-lankais Geoffrey Bawa. Pour les plus aventuriers et amoureux de nature, une sortie sur la rivière de Bentota est un « must », ils pourront apercevoir, entre autres : crocodiles, varans, serpents, chiroptères et de nombreuses espèces d’oiseaux.

LES PLAGES DU NORD

Plage du Nord, Sri Lanka

La région Nord de l’île connait actuellement un développement rapide, mais il est difficile aujourd’hui de nommer quelques plages “phares”. En effet, la péninsule de Jaffna fut le théâtre principal de la guerre civile qui opposait Cinghalais et Tamouls. Cette guerre ayant duré pendant près de trente ans, s’est terminée en 2009. Le nord de l’île s’ouvre donc petit à petit aux touristes et dévoile son cadre magnifique et encore préservé.

Les paysages de la péninsule de Jaffna, et des nombreuses îles qui l’entourent, sont plats, secs et remplis de lagunes d’eau salée bordées de palmiers. Loin du Sri Lanka dit “luxuriant” où la végétation envahit les rues… Ici il ne faut pas s’attendre à quelque chose d’extraordinaire, mais justement, tout le charme de la région réside dans l’ordinaire et le fait que les touristes soient encore si peu nombreux. Les plages de sable clair, sauvages et longues, sont d’une beauté à couper le souffle.

Cette partie Nord de l’île, très authentique, abrite une population particulièrement accueillante et heureuse de voir des touristes. Majoritairement Tamoule, la région est connue pour ses festivités Hindoues et ses nombreux temples (hindous et autres). Ainsi, l’île de Nainativu étonne par la diversité de ses lieux de cultes. On y trouve des lieux de cultes chrétiens et musulmans ainsi que deux temples très connus : Nagapoosani Amman Kovil (hindou) et Nagadipa Vihara (bouddhiste).

L’île de Delf, seule île ayant gardé une appellation Hollandaise, vaut également le détour. En effet, ses chemins de terre bordés de murets en coraux ainsi que de sa population de chevaux sauvages, descendants des montures laissées par les Hollandais, ne laissent pas indifférents.

Sur l’île de Kayts, la plus grande île de la péninsule (reliée à Jaffna par une route), la plage de Chatti Beach, propre et calme, vaut le coup. Enfin Point Pedro, le point le plus septentrional du Sri Lanka, est à voir, toutefois il n’est pas idéal pour la baignade.

Attention, comme dit précédemment, la région s’ouvre tout juste aux touristes, c’est pourquoi un peu de pudeur s’impose pour la baignade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *